Farmaline Logo

Choisissez votre langue

Laueréat Webshop Awards Belgium 2019-2020 dans la catégorie Santé & Bien-Être

Ou utilisez notre formulaire de contact pour des conseils personnels.

Livraison en Belgique

  • Levering aan huis - Gratis vanaf 29 €
    Livraison gratuite à partir de 29 € à domicile ou au bureau avec bpost ou DPD.
  • Levering via een afhaalpunt - Gratis vanaf 29 €
    Livraison gratuite à partir de 29 € dans plus de 3.000 points relais.

Burn out


Aperçu

Burn out – qu’est-ce que c’est ? Comment identifier les causes de l’épuisement professionnel ?
Symptômes : Comment se manifeste un burn out ? Comment diagnostiquer un burn out ?
Comment un burn out se développe-t-il ? Comment traiter un burn out ?
   

 

 


Burn out – qu’est-ce que c’est ?

L’épuisement physique et mental – voilà ce qui caractérise le burn out. Toutefois, les symptômes comme les causes sont multiples et varient d’une personne à l’autre. Le burn out se reconnaît néanmoins à certains signes qui doivent être pris au sérieux.

Il n’existe pas de définition unique du burn out. Celui-ci est généralement décrit comme un état d’épuisement profond qui se manifeste aussi bien physiquement que sur le plan émotionnel et mental. Le surmenage chronique, le stress, l’agitation intérieure et la fatigue ne sont que quelques-uns des effets secondaires possibles.

 

 

Symptômes : Comment se manifeste un burn out ?

Le terme « burn out » vient de l’anglais et signifie « brûler entièrement », « consumer ». Le burn out est plus qu’un épuisement, même s’il n’est pas reconnu comme une maladie. Certains des symptômes sont semblables à ceux d’une dépression. Voici les symptômes les plus fréquents :

 

Épuisement émotionnel

Un des principaux traits caractéristiques du burn out est l’épuisement émotionnel. La personne affectée souffre d’un déficit d’énergie extrême, a de la difficulté à se mettre au travail et se sent vidée de ses ressources. En général, le besoin de repos ne cesse de croître mais la personne en burn out n’arrive pas à se reposer parce qu’elle est incapable de prendre le champ nécessaire, ou bien la récupération est de courte durée. En outre, elle a de plus en plus le sentiment d’être submergée. Elle a l’impression de ne plus pouvoir faire face à ses tâches et aux attentes. Bien souvent la frustration la gagne car elle ne parvient pas à maîtriser son épuisement, ce qui ne fait qu’aggraver les choses.

 

Baisse de l’efficacité au travail

L’épuisement émotionnel et physique affecte les performances professionnelles. En général, ce processus est très lent, ce qui fait que les performances diminuent progressivement. La concentration baisse de plus en plus et les erreurs se font plus fréquentes. La personne qui souffre d’un burn out éprouve généralement des difficultés à accomplir son travail. Ses missions lui demandent plus d’énergie, mais elle ne parvient pas à les remplir. Elle se sent de plus en plus surmenée et surchargée.

 

Dépersonnalisation

Un des symptômes fréquents de l’épuisement professionnel est la dépersonnalisation, qui se manifeste par une certaine indifférence et un certain cynisme. L’empathie et la compassion vis-à-vis d’autrui, que ce soient les collègues et les clients ou bien l’entourage familial et amical, diminuent. La personne en burn out se montre bien trop exigeante envers les autres et peut même être blessante.

 

Symptômes psychosomatiques

Un burn out peut avoir des répercussions physiques. Parmi les symptômes typiques du burn out, on retrouve la fatigue, les maux de tête, les troubles du sommeil, les maux de dos et la tension musculaire. Des palpitations cardiaques, une augmentation de la tension artérielle et des problèmes digestifs comme la diarrhée, la constipation et les vomissements sont également possibles. Des troubles de la sexualité peuvent également survenir, ou alors le sujet consomme trop d’alcool, de caféine ou de nicotine, ce qui peut entraîner encore d’autres problèmes physiques. Certains de ces symptômes sont communs à d’autres affections, comme la fatigue dans le cadre du syndrome de fatigue chronique.

 

Autres symptômes du burn out

Cependant, les symptômes de burn out varient énormément. Un burn out peut se manifester différemment chez un homme et chez une femme. En général, les symptômes diffèrent d’un individu à l’autre. Voici quelques-uns des signes possibles :

  • sentiment de ne pas être (assez) reconnu ;
  • sentiment d’être pressé par le temps ;
  • besoins personnels ignorés, non pris en compte ou satisfaits, voire réprimés ;
  • agitation et nervosité ;
  • risque accru d’infection ;
  • risque accru d’accidents ;
  • apathie ;
  • sentiment d’être exploité ;
  • sentiment d’impuissance et découragement ;
  • sentiment d’inutilité ;
  • baisse de la créativité ;
  • difficulté à prendre des décisions ;
  • abattement, voire accès dépressifs ;
  • dans certains cas sévères, pensées suicidaires ;
  • manque de sommeil ;
  • cauchemars.

 

Évolution d’un burn out

Souvent, la personne en burn out se renferme progressivement sur elle-même. Elle n’a plus goût à rien. Elle délaisse même les activités qui lui faisaient plaisir. Si on n’intervient pas à temps, les symptômes s’aggravent. Le burn out peut aboutir à une dépression ou à d’autres problèmes pathologiques chroniques. Cependant, l’évolution est aussi variable que les manifestations symptomatiques. Typiquement, selon de nombreux médecins et psychologues, le burn out se divise en 3 phases :

  • Motivation accrue : la personne s’investit à fond dans son travail et n’a pas l’air d’être en burn out, bien au contraire.
  • Point mort : l’énergie est épuisée et des problèmes physiques ainsi que des changements psychologiques se manifestent progressivement.
  • Épuisement : durant la dernière phase, la personne en burn out se sent épuisée et vidée de ses ressources. Cela peut s’accompagner d’un repli sur soi et d’une indifférence ainsi que d’un sentiment d’inutilité.

 

 

Identifier les causes de l’épuisement professionnel

Les causes d’un burn out, tout comme son évolution et ses symptômes, peuvent être multiples et varier d’un individu à l’autre. On a tendance à considérer que les enseignants et les éducateurs ainsi que les médecins et le personnel soignant sont plus exposés au burn out que les autres professions. Mais personne n’est à l’abri. Même les étudiants, les retraités et les femmes au foyer peuvent souffrir d’un burn out. De fait, l’épuisement n’est pas toujours lié au travail, il peut aussi bien être causé par des charges personnelles trop lourdes.

  

Causes personnelles de burn out

La résilience individuelle et la capacité à gérer les difficultés jouent bien sûr aussi un rôle, mais ce n’est pas parce qu’une personne résiste très bien au stress qu’elle ne peut pas souffrir de burn out. Elle mettra simplement plus longtemps à succomber qu’une personne psychologiquement plus fragile. Ainsi, le burn out peut toucher aussi bien les personnes qui manquent de confiance en elles que celles qui sont sûres d’elles, déterminées et pleines d’allant. Voici quelques-unes des causes intrinsèques les plus courantes :

  • objectifs trop ambitieux et irréalistes ;
  • perfectionisme ;
  • ne pas savoir dire « non » ;
  • difficulté à exprimer ses sentiments ;
  • ignorer ses propres besoins, et chercher à satisfaire ceux des autres à la place ;
  • faible faculté d’adaptation ;
  • stress persistant dans la vie privée ;
  • pas assez de plages de repos ;
  • exigences trop élevées à l’égard de soi-même.

 

Causes externes de burn out

À ces facteurs internes s’ajoutent des facteurs externes. Le milieu professionnel tout comme la société peuvent exercer des pressions considérables. De même, un épisode de vie difficile ou tout autre changement majeur, par exemple la perte d’un emploi, le décès d’un proche, un nouveau travail ou même de nouvelles études, peuvent conduire à un burn out. Voici quelques-unes des causes externes de burn out possibles :

  • pression pour travailler plus vite ;
  • absence de stimulation ou surcharge de travail ;
  • manque de reconnaissance ;
  • manque de soutien ;
  • conflits et mauvaise ambiance dans l’entreprise ;
  • discrimination ou intimidation ;
  • pression concurrentielle élevée ;
  • trop de responsabilités ;
  • délais difficiles à tenir ;
  • perte de contrôle ;
  • peu ou pas d’autonomie. 

Le burn out résulte souvent de la rencontre de facteurs personnels et de causes externes.

 

 

Comment diagnostiquer un burn out

Il existe certes différents tests en ligne, mais ceux-ci ne constituent pas un diagnostic à eux-seuls. Les symptômes d’un burn out sont souvent difficiles à déceler. C’est pourquoi il est recommandé de consulter un médecin, pour écarter d’autres affections comme l’hypothyroïdie ou la dépression. Le médecin peut également aider la personne affectée à trouver un traitement approprié. Différentes mesures peuvent être adaptées en fonction du profil du patient et du degré de gravité du burn out. Si le recours aux médicaments se justifie rarement, la thérapie, sous forme de thérapie de groupe, de thérapie comportementale ou de psychothérapie, peut s’avérer utile en cas de forme grave ou de problèmes durables.

 

 

 

Traitement possibles

Toutefois, il est possible d’agir dès les premiers symptômes et dans le meilleur des cas, le burn out pourra être étouffé dans l’œuf, voire évité. Voici quelques conseils :

  • Se ménager des pauses, par exemple se lever de son bureau de temps à autre et se promener ou aller prendre l’air.
  • Faire du sport est un excellent moyen de réduire le stress.
  • Effectuer des exercices de relaxation, par exemple: entraînement autogène, yoga, relaxation progressive de Jacobsen ou méditation.
  • Se socialiser.
  • Modifier si possible ses conditions de travail, par exemple réduire la charge de travail, se défaire de certaines responsabilités ou de certaines mission ou changer de poste.
  • Apprendre à mieux gérer le stress.
  • Adopter un mode de vie sain, une alimentation saine et variée, dormir suffisamment et faire assez d’exercice physique.

 

Homéopathie et phytothérapie contre le burn out

Les remèdes à base de plantes médicinales et l’homéopathie peuvent également apporter du soulagement en cas de burn out. Cependant, la sélection des globules dépend beaucoup des cas et des besoins individuels. Il convient de se concerter avec un praticien de santé avant d’entamer tel ou tel traitement. Les remèdes suivant peuvent être envisagés :

  • Nux vomica : entre autres en cas de stress, d’irritabilité, d’anxiété et de surmenage.
  • Acidum phosphoricum : entre autres en cas de besoin de repos et de sommeil, de difficultés de concentration et de sentiment de vide intérieur.
  • Helonias dioica : entre autres en cas de surmenage, d’humeur inquiète et de stress durable.
  • Aurum metallicum : entre autres en cas d’abattement, d’état dépressif, d’anxiété et de découragement.
  • Kalium phosphoricum : entre autres en cas d’épuisement, de surmenage et de maux de tête liés au stress.
  • Sepia : entre autres en cas d’épuisement, de surmenage et d’abattement.

 

Même en ce qui concerne les remèdes à base de plantes, il convient de se concerter avec un médecin, pharmacien ou praticien de santé. Les plantes suivantes peuvent avoir un effet calmant et relaxant :

  • Lavande : entre autres pour les troubles du sommeil, l’angoisse et le stress.
  • Valériane : entre autres en cas de tension nerveuse, de difficultés à s’endormir et d’agitation intérieure.
  • Millepertuis : anxiété, agitation nerveuse, sautes d’humeur, épuisement et apathie.
  • Houblon : agitation, difficulté à s’endormir, anxiété et surmenage.
  • Mélisse : anxiété, agitation, insomnie, stress et irritabilité.