Bouffées de chaleur, sautes d’humeur et baisse du désir sexuel ?  Ces perspectives sont une source d’angoisse pour beaucoup de femmes. Toutefois, les symptômes ménopausiques peuvent être soulagés – nous vous expliquons comment.

 

Qu’est-ce que la ménopause ?

Il s’agit en fait d’un processus tout à fait naturel, au même titre que la puberté. On entend aussi les expressions « climatère », « âge critique ». Tous ces termes désignent la même réalité.

Chaque femme dispose d’une réserve d’ovocytes à la naissance, qui s’épuise progressivement à partir de la première menstruation. À la quarantaine, le stock d’ovocytes est tellement bien entamé que presque aucun n’arrive à maturité. De ce fait, les hormones sexuelles qui contribuent au développement de l’ovocyte, l’œstrogène et la progestérone ne sont plus nécessaires. C’est pourquoi les ovaires réduisent progressivement leur production d’hormones sexuelles.

 

Quels sont les symptômes de la ménopause ?

Les symptômes ménopausiques (« climatériques » est le terme médical) les plus courants sont les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes. Ces symptômes peuvent durer des années s’ils ne sont pas traités.

De nombreuses femmes souffrent également de sécheresse vaginale, de troubles du sommeil, de sautes d’humeur ou d’un état dépressif. Le désir sexuel diminue et de nombreuses femmes constatent une prise de poids importante.

 

À quel âge commence la ménopause ?

Pour la plupart des femmes la transition commence vers 45 ans. Le corps quitte l’âge de la maturité sexuelle et vieillit. Il s’agit en fait d’un processus tout à fait naturel qui dure entre cinq et dix ans. Mais pour certaines femmes, il s’accompagne d’effets secondaires très désagréables. Cela est dû aux modifications de l’équilibre hormonal. Les hormones sexuelles féminines diminuent et la baisse de la production d’œstrogènes fait sentir ses effets. Mais les hormones ne sont pas les seules responsables des symptômes de la ménopause.

 

La ménopause – une simple question d’hormones ?

La diminution de la production d’hormones sexuelles féminines joue certainement un rôle. Mais ce n’est pas la seule cause d’instabilité émotionnelle. Beaucoup de femmes connaissent des changements de vie majeurs entre 40 et 55 ans. Les enfants quittent la maison, elles sont à un tournant de leur carrière professionnelle, ou des désirs enfouis refont surface au milieu de leur existence : se réaliser enfin, changer de vie, déménager, essayer quelque chose de nouveau ? La ménopause est une période de vie très mouvementée.

 

Les règles pendant la ménopause

La diminution des hormones sexuelles entraîne des fluctuations dans le cycle féminin. Comme le nombre d’ovules diminue, l’ovulation s’espace de plus en plus, tout comme les règles. Les menstruations pendant la ménopause sont aussi variées que le corps féminin : certaines femmes ont des règles plus courtes, d’autres des règles plus longues et plus abondantes. D’autres présentent des saignements intermédiaires. Les règles deviennent plus irrégulières parce que la production d’ovocytes diminue. Les saignements mensuels sont plus courts ou plus longs qu’auparavant, des saignements intermittents se produisent et les règles finissent par s’arrêter complètement.

 

La contraception pendant la ménopause

Une femme peut tomber enceinte pendant la ménopause. La contraception reste donc importante ! Un contrôle hormonal effectué par un médecin permettra de dire si une grossesse est encore possible.

 

Êtes-vous déjà concernée ? Faites le test.

  • Vous avez plus de 40 ans ?
  • Vos règles se sont modifiées (plus irrégulières, plus abondantes/faibles) ?
  • Vous souffrez de bouffées de chaleur ou de sueurs ?
  • Vous souffrez d’anxiété soudaine ou de tachycardie ?
  • Votre sommeil a été perturbé dernièrement (troubles du sommeil, réveils fréquents) ?
  • Vos rapports sexuels sont devenus douloureux ?
  • Vous souffrez de sécheresse vaginale ?
  • Votre désir sexuel a diminué ?
  • Vous devez vous rendre aux toilettes plus fréquemment ou vous avez parfois des fuites urinaires ?
  • Vous sortez de vos gonds plus rapidement, êtes plus facilement anxieuse, agitée ou abattue ?
  • Vous avez des difficultés à vous concentrer ?
  • Vous éprouvez des vertiges depuis peu ?
  • Votre peau est devenue plus sèche ?
  • Vous souffrez de problèmes articulaires et/ou musculaires depuis peu ?
  • Vous vous sentez fatiguée, voire épuisée ces derniers temps ?

Si vous avez répondu oui à plusieurs questions, il se peut que vous soyez en en période de ménopause. Dans tous les cas, nous vous recommandons de consulter votre médecin et de parler de vos symptômes. Il peut alors procéder à un bilan hormonal pour savoir si la ménopause est déjà entamée.

 

L’andropose

L’andropause est l’équivalent masculin de la ménopause chez les femmes. De fait, la production d’hormones sexuelles diminue également chez les hommes vers l’âge de 45 ans. Des études ont montré qu’un cinquième des hommes de plus de 60 ans présentent un faible taux de testostérone. Les symptômes du climatère masculin s’apparentent un peu à ceux de la ménopause. Celui-ci peut s’accompagner de bouffées de chaleur ainsi que d’une baisse de la libido, d’une détérioration de la condition physique, d’un état dépressif ou anxieux, de troubles érectiles ou d’une diminution de la masse musculaire.

Cependant, le climatère est un phénomène qui touche bien moins les hommes que les femmes – et les symptômes climatériques sont plus marqués chez ces dernières.

 

Traitement de la ménopause – hormones & homéopathie

Beaucoup de femmes ont besoin d’aide pour passer sans encombre le cap de la ménopause et il existe plusieurs manières d’atténuer les symptômes. Mais attention : les traitements les plus efficaces sont aussi les plus risqués.

  • Le traitement hormonal (p. ex. œstrogènes seuls ou combinés avec un progestatif) : est considéré comme le plus efficace contre les symptômes ménopausiques. Son administration peut se faire sous forme de sprays nasaux, de gels, de patchs à appliquer ou de comprimés. Pour lutter contre la sécheresse vaginale, on pourra recourir à des gels, suppositoires ou crèmes. Mais ces remèdes ne sont pas sans risque. Ils peuvent causer des maladies comme des thromboses, des maladies cardiovasculaires, le cancer du sein ou le cancer de l’ovaire. Le traitement hormonal de la ménopause augmente aussi le risque de démence. Il est recommandé de s’informer sur les risques encourus et de consulter son médecin avant d’entamer un traitement hormonal substitutif.
  • Remèdes à base de plantes/homéopathiques : le trèfle rouge, le soja, l’actée à grappes noires, le kava kava, le millepertuis ou le poivre des moines sont des ingrédients d’origine végétale connus pour leur effet régulateur sur l’équilibre hormonal. L’efficacité de ces substances n’a pas été démontrée. Discutez avec votre médecin des avantages et des inconvénients de la phytothérapie et de l’homéopathie.
  • Acupuncture : ici encore, l’efficacité reste à démontrer. Néanmoins, l’acupuncture donne de bons résultats chez certaines femmes. Leurs bouffées de chaleur diminuent.

 

7 conseils simples pour vous aider à franchir le cap de la ménopause

Le traitement hormonal substitutif n’est pas la panacée. Tout d’abord, il est important de garder à l’esprit que la ménopause n’est pas une maladie, mais un phénomène parfaitement naturel. Et pour toutes les femmes qui souffrent de douleurs menstruelles depuis des années, c’est un vrai soulagement. Il y a toujours quelque chose que l’on puisse faire pour mieux vivre sa ménopause :

  • Voyez le côté positif : vous entrez dans une nouvelle phase de votre vie.
  • Faites-vous du bien (et luttez contre les symptômes en même temps) : apprenez des techniques de relaxation comme le yoga ou la méditation.
  • Essayez de nouveaux sports : Tai Chi, Qi Gong.
  • Si les rapports sexuels sexuels deviennent problématiques, utilisez des lubrifiants, des gels hydratants, etc.
  • Restez calme si vous souffrez de bouffées de chaleur (emportez des vêtements de rechange, habillez-vous selon la technique de l’oignon pour pouvoir ôter une couche si le besoin s’en fait sentir).
  • Voyez comment les femmes plus âgées vivent les choses. Recherchez des modèles positifs.
  • Ne renoncez pas à vos rêves. Quels rêves peuvent être réalisés? Qu’est-ce que vous avez toujours voulu faire ?