Farmaline Logo

Choisissez votre langue

Laueréat Webshop Awards Belgium 2019-2020 dans la catégorie Santé & Bien-Être

Ou utilisez notre formulaire de contact pour des conseils personnels.

Livraison en Belgique

  • Levering aan huis - Gratis vanaf 29 €
    Livraison gratuite à partir de 29 € à domicile ou au bureau avec bpost ou DPD.
  • Levering via een afhaalpunt - Gratis vanaf 29 €
    Livraison gratuite à partir de 29 € dans plus de 3.000 points relais.

Flore intestinale


Aperçu

La flore intestinale, qu’est-ce que c’est ? Comment rééquilibrer sa flore intestinale ?
Quelles sont les causes d'un déséquilibre de la flore intestinale ? Quels sont les remèdes pour une flore intestinale saine ?
Quels sont les symptômes d’une flore intestinale perturbée ? Quelles mesures thérapeutiques faut-il prendre en cas de dysbiose ?

 

 


La flore intestinale, qu’est-ce que c’est ?

L’intestin humain héberge d’innombrables micro-organismes, principalement des bactéries. Ces populations microbiennes portent le nom collectif de flore intestinale ou microbiote intestinal. Il s’agit d’un écosystème extrêmement complexe constitué d’au moins 500 espèces de bactéries différentes. Chez une personne en bonne santé, une symbiose se crée entre l’organisme hôte et la flore intestinale. L’organisme humain offre des conditions de vie optimales aux bactéries, qui elles-mêmes sont essentielles à notre santé.

Au cours d'une vie humaine, de plus en plus d'organismes s'installent dans l'intestin. En conséquence, la flore intestinale est sujette à des changements constants. À la naissance, l’intestin humain est encore stérile, c'est-à-dire exempt de micro-organismes. La colonisation bactérienne de l’intestin commence dès les premières semaines suivant la naissance. Ce processus varie considérablement selon que l'enfant naît naturellement ou par césarienne, qu'il est allaité ou non. Le gros intestin abrite la majeure partie des micro-organismes et c’est au cours de l’enfance que la flore intestinale commence à trouver son équilibre propre. Cette composition individuelle reste ensuite largement stable pour le reste de la vie.

Les bactéries anaérobies constituent l’écrasante majorité des micro-organismes de la flore intestinale. Elles représentent environ 99 % des bactéries de l’intestin et n'ont pas besoin d'oxygène pour leur métabolisme. Grâce à leur environnement anaérobie, elles empêchent les agents pathogènes de s’installer et de se multiplier dans les intestins.

La flore intestinale joue également un rôle essentiel dans le maintien du système immunitaire. La plupart des anticorps sont produits dans la muqueuse intestinale. C’est ce qu’on appelle le tissu lymphoïde associé au tube digestif. Celui-ci peut être abîmé si la composition microbienne de la flore intestinale est perturbée.

 

 

Quelles sont les causes d'un déséquilibre de la flore intestinale ?

La composition de la flore intestinale repose sur un équilibre délicat entre les bactéries qui préservent la santé et celles qui sont potentiellement pathogènes. Cet équilibre peut être perturbé pour plusieurs raisons. On parle alors de dysbiose.

Parmi les causes les plus fréquentes de déséquilibre du microbiote, on retrouve :

  • La prise de médicaments (antibiotiques, cortisone, analgésiques, laxatifs, etc.).
  • Un régime sans sucre et sans graisses (sans protéines animales notamment).
  • Un régime alimentaire pauvre en fibres.
  • Le stress chronique.

La flore intestinale peut aussi être affectée par un régime alimentaire entraînant une hyperacidité du tube digestif. Un pH alcalin de l’environnement intestinal est également susceptible d’endommager la muqueuse intestinale. Le pH d’une flore intestinale saine se situe entre 6 et 7.

Par ailleurs, on soupçonne les métaux lourds, les additifs chimiques et résidus de pesticides présents dans l’alimentation de porter atteinte à l’équilibre de la flore intestinale sur le long terme.

 

 

Quels sont les symptômes d’une flore intestinale perturbée ?

Lorsque l’équilibre de la flore intestinale est perturbé, certains pathogènes peuvent se multiplier librement et endommager la muqueuse intestinale, avec pour conséquence un affaiblissement important du système immunitaire. Parmi les symptômes courants d'une flore intestinale mise à mal, on retrouve :

  • la diarrhée ;
  • la constipation ;
  • les flatulences et ballonnements ;
  • les maux d'estomac ;
  • les nausées et vomissements ;
  • les remontées acides ;
  • l’intolérance au lactose ;
  • le surpoids ;
  • une fatigue constante ;
  • les maux de tête ;
  • les douleurs articulaires et musculaires ;
  • la vulnérabilité aux infections ;
  • L’agitation, l’irritabilité et l’insomnie.

Beaucoup de maladies auto-immunes, en particulier les maladies intestinales chroniques inflammatoires, comme le syndrome du côlon irritable, la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse, sont directement liées à un déséquilibre du microbiote intestinal. Les allergies, les intolérances et l'obésité sont aussi étroitement corrélées à une altération de la flore intestinale. Le lien causal avec d'autres maladies chroniques telles que le diabète, la dépression, la migraine ou certains cancers est encore sujet à caution.

 

 

Comment rééquilibrer sa flore intestinale ?

Pour restaurer le microbiote intestinal, plusieurs méthodes sont possibles. Dans la plupart des cas, on procède à un nettoyage de l’intestin au préalable avant de reconstituer la flore intestinale. En outre, on peut aussi guler et entretenir préventivement sa flore intestinale de diverses manières.

 

Du bon usage des antibiotiques

Les antibiotiques sont des outils indispensables pour traiter de nombreuses maladies infectieuses d’origine bactérienne. Cependant, en cas d’utilisation excessive, ils risquent de perdre de leur efficacité car certaines bactéries finissent par devenir résistantes. D’autre part, les antibiotiques peuvent aussi avoir un effet néfaste sur la composition de la flore intestinale en détruisant les bactéries importantes et en perturbant ainsi l’équilibre intestinal.

Il est donc important de faire un usage modéré des antibiotiques. Lorsqu’un traitement antibiotique est indispensable, la flore intestinale doit toujours être renforcée.

 

Nettoyage intestinal et restauration du microbiote

Le nettoyage des intestins consiste à éliminer les bactéries et les substances nocives. Pour ce faire, on a généralement recours à une cure de détoxification à jeun. On fait aussi fréquemment appel à des enveloppes de psyllium ou d'autres agents gonflants pour nettoyer les parois intestinales. L’argile thérapeutique, qui absorbe les bactéries et les toxines, est également utilisée.

Cette cure de détoxification est suivie d’un nettoyage de la flore intestinale, par l’ingestion de lactobacilles et de bifidobactéries pour stimuler la croissance de certaines bactéries. Pour rééquilibrer le microbiote intestinal, on peut ainsi utiliser certains probiotiques et prébiotiques. Les fruits et les légumes frais ainsi que les aliments alcalins contribuent à nettoyer les intestins d’une manière saine et naturelle, et l’eau et les tisanes s'intègrent parfaitement à ce régime. Si vous souhaitez restaurer votre flore intestinale avec l’aide d’un professionnel, vous pouvez vous tourner vers une des cures diététiques qui existent sur le marché.

 

Probiotiques et prébiotiques

Les probiotiques sont des bactéries bénéfiques pour la santé, par exemple des levures ou des bactéries lactiques (Lactobacillus). Ils sont naturellement présents dans des aliments tels que le yaourt ou la choucroute. Les probiotiques existent également sous forme de compléments alimentaires ou de produits médicaux. Ils sont particulièrement indiqués comme traitement de soutien en cas de prise d’antibiotiques. Les probiotiques favorisent également le développement de bifidobactéries essentielles dans l’intestin.

Les prébiotiques sont des composés alimentaires, tels que des fibres solubles, qui ne peuvent pas être digérés, mais qui ont une influence positive sur l’activité intestinale. Ils favorisent la croissance des bactéries bénéfiques pour la santé dans le gros intestin et contribuent ainsi à rééquilibrer le microbiote intestinal. Si vous souhaitez recourir aux prébiotiques, vous en trouverez sous forme d’inuline dans des produits tels que les poireaux, les artichauts, la chicorée, le topinambour ou le panais. La dextrine du maïs est également une bonne source de prébiotiques.

 

 

Astuces toutes simples pour une flore intestinale saine

L’alimentation est la clé d’une flore intestinale saine. Une alimentation équilibrée intégrant beaucoup de produits naturels a un effet positif sur les intestins. Un régime pauvre en graisses et riche en fibres est préconisé.

  • Le kéfir et le kombucha sont particulièrement indiqués pour rétablir et entretenir la flore intestinale.
  • Certaines herbes et épices ont également un effet positif sur la flore intestinale. Les tisanes à l'anis, au cumin ou au fenouil sont particulièrement recommandées.
  • Un régime pauvre en graisses ainsi qu’une réduction de la consommation de sucre, de café et d’alcool sont également bénéfiques pour le microbiote intestinal.
  • Enfin, une activité physique régulière et la limitation du stress favorisent aussi l’activité gastro-intestinale et participent au maintien d’une flore intestinale saine.

 

 

Mesures thérapeutiques en cas de dysbiose

Une intervention médicale s’impose en cas de dysbiose sévère, en particulier lorsque la flore intestinale endommagée est à l’origine d’une maladie chronique et qu'il est impossible d'y remédier par un changement de régime alimentaire et de mode de vie. En tant que spécialiste ayant à sa disposition différentes options d'examen et de traitement, le gastro-entérologue est ici l’interlocuteur idéal. Dans certains cas, les antibiotiques peuvent s’avérer nécessaires malgré leurs effets néfastes pour créer un environnement favorable à la croissance de bactéries saines.

 

Analyse de la flore intestinale

Il est possible d’analyser la composition bactérienne de la flore intestinale dans ses moindres détails pour identifier les perturbations. Pour ce faire, on prélève un échantillon de matière fécale qui est envoyé en laboratoire pour être testé.

D’une part, l’analyse consiste à étudier qualitativement les selles pour détecter la présence de pathogènes (p. ex. les salmonelles). D'autre part, une analyse quantitative permet de déterminer le nombre de bactéries de la flore intestinale et sa composition. Son pH est aussi évalué.

Une analyse de la flore intestinale fournit des informations précieuses qui permettront d’orienter le traitement.

 

 

 

Conseils d'expert

 

« Informer nos clients et leur fournir des conseils de santé sur mesure nous tient à cœur. C'est pourquoi nous avons créé « Nos conseils », une page rassemblant des informations scientifiques vulgarisées et synthétisées dans des articles rédigés par notre équipe d'experts. »

Theresa Holler, pharmacienne en chef, est responsable de « Nos conseils » avec son équipe de pharmaciens. Sur cette page, vous profiterez de notre expertise et trouverez toutes les réponses à vos questions en matière de santé. Chaque thème compile non seulement des informations qui s'appuient sur des données scientifiques, mais également un tas d’astuces et de recommandations. Il vous reste des questions concernant votre santé ? N'hésitez pas à nous contacter.

 

Theresa Holler, pharmacienne en chef chez Farmaline