De la vitamine A aux minéraux comme le zinc, sous forme de comprimés ou de poudre, on retrouve toutes sortes de substances nutritives sur les étagères d’une droguerie ou d’une pharmacie. La question étant : avez-vous besoin de tous ces compléments alimentaires et lesquels sont adaptés pour vous ?

 

Qu’est-ce qu’un complément alimentaire ?

Les compléments alimentaires sont des vitamines, minéraux et oligo-éléments isolés et produits artificiellement. Ces nutriments n’étant pas produits par l’organisme, c’est donc dans la nourriture qu’il faut les retrouver quotidiennement. Des compléments alimentaires sont disponibles sous la forme de comprimés, de poudre ou de liquide et permettent de compléter un régime alimentaire normal. Au regard de la loi, il s’agit d’aliments et non de médicaments. Ils ne peuvent dès lors pas garantir la guérison et affirmer, par exemple, qu’ils ont un effet anti-inflammatoire ou qu’ils diminuent la pression sanguine. Au lieu de cela, ils privilégient souvent des formulations plus générales comme « contribue au bon fonctionnement du système immunitaire ». Les compléments alimentaires sont en outre disponibles en vente libre, c’est-à-dire qu’on peut les acheter partout et pas en pharmacie uniquement. Toutefois, ils sont toujours tenus d’être étiquetés.

Les indications suivantes doivent figurer sur l’emballage : 

  • La quantité de l’ingrédient.
  • La consommation journalière maximale recommandée.
  • Une mention précisant que les compléments alimentaires ne se substituent pas une alimentation équilibrée.
  • Un avertissement indiquant que le produit doit être tenu hors de la portée des enfants.
  • Les spécifications du fabricant.
  • La date limite de consommation.

Les compléments alimentaires n’étant pas soumis à une réglementation pharmaceutique, la qualité et l’innocuité des ingrédients ne sont pas toujours garanties. Ces substances ne font pas l’objet d’un processus d’autorisation ou d’une analyse. Veillez donc à acheter des compléments alimentaires ne provenant que de sources et fabricants sûrs.

 

Quel complément alimentaire avec quel effet ?

 Vitamine A Muqueuses et yeux sains
 Les vitamines B Formation du sang, croissance cellulaire, cheveux et ongles
 Vitamine D Absorption du calcium et formation osseuse
 Vitamine K Coagulation sanguine, formation osseuse
 Vitamine E Propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires
 Vitamine C Propriétés antioxydantes, vitamine essentielle au fonctionnement du système immunitaire et du métabolisme
 Calcium Maintien et renforcement de la structure osseuse, coagulation sanguine
 Potassium Fonctionnement du coeur et des muscles
 MagnésiumMuscles et nerfs sains
 Fer Formation du sang et système immunitaire
 Zinc Système immunitaire
 Sélénium Propriétés antioxydantes, fonction thyroïdienne, cheveux et ongles

 

Et vous, avez-vous besoin de compléments alimentaires ?

Bien souvent, si vous mangez équilibré et vivez sainement, vous ne vous souciez guère des carences alimentaires. Les compléments alimentaires ne compensent pas non plus une mauvaise alimentation. Outre les vitamines et minéraux, les aliments contiennent de nombreuses substances que notre organisme ne peut assimiler et utiliser de manière optimale que lorsqu’elles agissent les unes sur les autres. Dès lors, on conteste également la prise préventive de compléments alimentaires, qui consiste par exemple à supposer qu’on peut éviter la fatigue en prenant beaucoup de vitamine C. Toutefois, quelles que soient les raisons d’une carence – par exemple, une alimentation qui ne suffit pas à absorber assez de substances vitales ou des symptômes d’une carence qui apparaissent –, consultez votre médecin et évaluez si la prise temporaire de compléments alimentaires peut s’avérer utile.

 

Compléments alimentaires : votre médecin peut-il vous aiguiller ? 

Si vous pensez manquer de nutriments, votre médecin procédera d’abord à une analyse sanguine pour déterminer si vos valeurs se trouvent dans la moyenne ou si une carence est bel et bien présente. D’autres tests sont parfois nécessaires, car un déficit nutritionnel peut aussi révéler une maladie. Une carence en fer peut par exemple être causée par des saignements internes, une carence en vitamine B12 par des affections touchant la muqueuse de l’estomac. Dès lors, consultez toujours un médecin avant de prendre des compléments alimentaires tels que des comprimés, seuls ou en plus grande quantité. C’est également important, car des interactions non désirées peuvent se produire entre certains médicaments et compléments.

 

Des compléments alimentaires peuvent-ils être dangereux ?

Il est essentiel d’identifier les carences alimentaires possibles avant de commencer à prendre des compléments. Le manque, mais aussi l’excès de certains minéraux et vitamines peuvent s’avérer dangereux. Bien qu’il est quasi impossible de faire une surdose en apports nutritionnels par le biais de l’alimentation, ce risque est bien présent avec les compléments alimentaires dont la quantité de nutriments est parfois bien plus importante que dans la nourriture.

  • Un taux de fer trop élevé peut nuire au coeur et à la circulation sanguine et augmenter le risque de cancer.
  • Des doses élevées de vitamine A ou de bêta-carotène sont dangereuses pour les fumeurs : les vitamines peuvent favoriser le développement de cancer du poumon.
  • Une surdose en zinc peut diminuer le taux de « bon » cholestérol HDL qui protège nos vaisseaux sanguins, ce qui peut engendrer l’artériosclérose.
  • Un excès de magnésium peut provoquer de la diarrhée et des douleurs d’estomac.

Les minéraux sont en outre en concurrence entre eux pour être absorbés par l’intestin : le zinc, le fer et le cuivre ne peuvent pas tous être assimilés en même temps par exemple. Pareil pour le magnésium et le calcium : si l’apport en calcium est élevé, l’utilisation du magnésium sera quant à elle freinée. En tentant de pallier une carence alimentaire, nous pouvons donc en entraîner une autre involontairement. Comme de nombreux nutriments font partie d’un équilibre sensible, il peut être dangereux pour la santé de troubler cet équilibre en prenant des doses élevées d’une seule substance.

 

Compléments alimentaires : pour qui sont-ils utiles ?

Même si les compléments alimentaires ne doivent pas être pris inutilement, ils sont toutefois utiles, voire nécessaires, pour certains groupes de personnes. Le plus souvent, il s’agit de sujets qui ont davantage besoin de certaines substances nutritives ou dont l’apport en nutriments n’est pas suffisant en raison d’une maladie ou d’un régime alimentaire.

 

  • Les femmes enceintes

Des spécialistes recommandent l’acide folique aux femmes enceintes, en particulier lors des premiers mois de grossesse, car l’apport supplémentaire de cette substance prévient des malformations de la colonne vertébrale et de la moëlle épinière chez l’enfant à naître.

 

  • Les végétariens/Les végans

Ceux qui ne mangent ni viande, ni produit d’origine animale peuvent facilement retrouver la plupart des nutriments dans des aliments d’origine végétale, mis à part la vitamine B12 qu’on ne retrouve presque exclusivement dans la viande et les produits laitiers. Les adeptes des régimes sans viande doivent également tenir à l’œil leur taux de fer.

 

  • Les nouveau-nés et les bébés

Après leur naissance, les bébés reçoivent une dose de vitamine K. En temps normal, ce sont les intestins qui la produisent, mais ceux-ci ne sont pas suffisamment développés chez les nouveau-nés et une carence peut mener à des saignements dangereux. Les enfants doivent en outre absorber plus de vitamine D jusqu’à l’âge de deux ans. L’organisme produit lui-même la vitamine D lorsqu’il est exposé au soleil. Il faut donc un certain temps avant que les bébés n’atteignent un taux suffisamment élevé.

 

  • Les personnes âgées

Bien souvent, les personnes âgées ont elles aussi davantage besoin de compléments en vitamine D, surtout si elles sont peu exposées à la lumière du jour en raison d’une maladie ou d’un alitement. Comme les seniors mangent souvent moins, ils ont généralement plus de chances de souffrir d’une carence en nutriments. Un médecin doit dès lors surveiller leurs soins et les compenser si nécessaire par des préparations vitaminées.

 

  • Les personnes souffrant d’une maladie chronique

Ce sont surtout les affections chroniques du système digestif qui peuvent entraîner une carence en nutriments. Les muqueuses endommagées ne peuvent pas absorber suffisamment de vitamines et minéraux et des enzymes importantes font souvent défaut pour découper les aliments. Les médecins examinent donc souvent les personnes concernées et compensent les éventuelles carences de façon ciblée.

 

  • Les sportifs

Ceux qui pratiquent une activité sportive plusieurs fois par semaine à un haut niveau ont des besoins nutritionnels élevés et ne parviennent pas toujours à fournir les nutriments nécessaires à leur organisme. Dans ce cas, il peut être judicieux de pallier les carences possibles avec des compléments alimentaires.

 

En règle générale, chaque carence en nutriments qui est relevée par un médecin doit être traitée. Par ailleurs, adapter son alimentation est toujours essentiel. Si cela s’avère impossible ou insuffisant, des compléments alimentaires ciblés peuvent s’avérer utiles.