Tout au long de la vie, le corps est soumis à un processus de vieillissement continu qui implique tous les organes. Mais la plus visible des transformations liées à l’âge est le vieillissement cutané. Découvrez les facteurs qui contribuent au vieillissement de la peau et s’il existe vraiment des manières de l’enrayer.

 

Pourquoi la peau vieillit-elle ?

« Douce comme une peau de bébé » – dans l’imaginaire collectif, la peau des nouveaux-nés est perçue comme l’exemple parfait d’une peau veloutée et ferme. Cependant, la peau ridée d’une personne âgée est en général un témoignage précieux de son parcours de vie et de sa personnalité.

Notre peau se compose de trois couches : l’épiderme, le derme et l’hypoderme.

  • L’épiderme nous protège des agressions extérieures telles que les germes ou les rayons UV et prévient le dessèchement.
  • Le derme assure la fermeté et l’élasticité de notre peau et fournit des nutriments à l’épiderme.
  • L’hypoderme contient le tissu adipeux et les vaisseaux sanguins de la peau et sert de réserve d’énergie.

 

L’état de notre peau dépend essentiellement de l’interaction de deux protéines dans le tissu conjonctif.

  • Le collagène assure la fermeté et la tonicité de la peau.
  • L’élastine garantit l’élasticité et la souplesse de la peau.

Mais qu’est-ce qui explique cette évolution de la peau douce et lisse de la prime enfance aux rides et au dessèchement cutané du grand âge ? Et ce processus de dégradation peut-il être enrayé, voire stoppé ?

 

Étapes du vieillissement cutané

Même si le vieillissement cutané est un processus continu et régulier, il est possible de distinguer certaines phases de la vie, typiquement associées à un état cutané particulier.

  • La peau de bébé est particulièrement fine et sensible. Bien que toutes les couches de la peau soient déjà présentes, les cellules cutanées sont encore relativement éloignées les unes des autres. La peau ne sait pas encore se protéger elle-même grâce à la pigmentation ou à la transpiration de thermorégulation.
  • Pendant l’enfance, la peau s’adapte progressivement à son environnement. Néanmoins, elle reste très vulnérable et a besoin de protection. Les coups de soleil peuvent endommager la peau des enfants beaucoup plus sévèrement et durablement que celle des adultes, une bonne protection solaire est donc particulièrement importante. La peau des enfants est généralement douce, tendre et présente des pores fins.
  • Les changements hormonaux qui interviennent pendant la puberté entraînent de nombreuses modifications du tissu cutané. La production de sébum augmente et les cellules cornées se multiplient. La peau devient plus grasse et dans de nombreux cas survient une poussée d’acné, qui ne disparaît bien souvent qu’au bout de quelques années.
  • Chez les adultes, les mécanismes de défense de la peau sont en général pleinement opérationnels. Lorsqu’elle est exposée à la chaleur, elle commence à transpirer et sous l’effet des rayons du soleil elle s’assombrit grâce aux pigments. La peau est beaucoup plus résistante que celle des enfants.
  • Les premiers signes de vieillissement cutané se manifestent en général avant l’âge de 30 ans. Progressivement, la peau perd de sa fermeté et de son élasticité. Des ridules commencent à se former, qui se transformeront en rides avec le temps.
  • Avec l’âge le renouvellement des cellules cutanées ralentit considérablement, la teneur en lipides et en eau de la peau diminue. Au fil du temps, la peau s’affine, se dessèche, devient plus rêche et plus flasque. Si ces caractéristiques sont très prononcées, on parle de sénescence ou d’atrophie cutanée.

 

L’évolution de notre peau au cours de la vie dépend essentiellement de l’interaction entre deux facteurs bien distincts :

  • notre prédisposition individuelle (vieillissement intrinsèque) ;
  • les circonstances de la vie (vieillissement extrinsèque).

 

Origines génétiques du vieillissement cutané

Le vieillissement cutané est génétiquement programmé. On parle de facteurs internes de vieillissement cutané ou encore de vieillissement cutané intrinsèque. Il n’est pas possible à ce jour d’agir directement sur les causes génétiques du vieillissement cutané.

 

Le rôle du mode de vie et des influences environnementales

Si on ne saurait agir sur les causes génétiques du vieillissement cutané, on peut tout à fait influer sur certains agents extérieurs, connus sous le nom de facteurs extrinsèques du vieillissement cutané.

  • Nos habitudes de vie, en particulier nos habitudes alimentaires, jouent un rôle déterminant dans le processus de vieillissement cutané.
  • Des carences nutritionnelles importantes peuvent accélérer le vieillissement de la peau.
  • Le stress, le manque de sommeil et les tensions psychiques ont des répercussions négatives sur la peau et favorisent souvent l’apparition des rides.
  • Le tabagisme et l’alcool renforcent considérablement les effets du vieillissement. D’autres substances toxiques peuvent également avoir un impact négatif sur le renouvellement cellulaire en cas d’exposition prolongée.
  • Enfin, les conditions climatiques comme les rayons UV, l’ozone et le rayonnement infra-rouge exercent également une grande influence sur le vieillissement cutané.

 

Maladies affectant la peau

Le vieillissement de la peau est un processus naturel et non une maladie. Cependant, les irritations, les inflammations et d’autres pathologies peuvent affecter la peau et la vieillir prématurément en tout ou partie. Voici quelques exemples :

  • le psoriasis ;
  • la dermatite atopique ;
  • l’alopécie mucineuse de Pinkus ;
  • l’ichtyose ;
  • les maladies métaboliques (par ex. diabète ou lipodystrophie).

 

Anti-âge – le vieillissement de la peau peut-il être retardé ?

À la question de savoir si le processus de vieillissement cutané peut être stoppé ou même inversé, nous répondons sans hésiter : non. Le vieillissement cutané est essentiellement déterminé par des facteurs génétiques que la science moderne est impuissante à modifier. 

Pourtant, un certain nombre de facteurs qui accélèrent et aggravent le processus de vieillissement cutané peuvent être modifiés. Même si ce processus ne peut pas être arrêté, il est possible d’en maîtriser les effets en se posant les questions suivantes :

  • Est-ce que je protège ma peau comme il faut ?
  • Est-ce que j’apporte à ma peau tous les soins dont elle a besoin ?
  • À quels stress ma peau est-elle exposée ?

Les possibilités de neutraliser les signes du vieillissement cutané sont limitées, même si les produits anti-âge proposés sur le marché donnent l’illusion qu’elles sont pratiquement infinies.

Extérieurement, il nous est possible de rajeunir l’apparence de notre peau grâce au maquillage. L’important est de bien choisir son maquillage de façon à ce qu’il n’interfère pas avec les fonctions naturelles de la peau.

Toutefois, nous pouvons aussi lutter directement contre le vieillissement cutané grâce à des produits cosmétiques :

  • en prévenant le dessèchement cutané et ;
  • en favorisant la fermeté de la peau.

 

Comment protéger sa peau du dessèchement

La peau possède sa propre protection naturelle contre la déshydratation, le Facteur Naturel d’Hydratation. Les facteurs naturels d’hydratation sont un mélange d’acides aminés, d’acide lactique, d’urée et de glycérine. Ils assurent la captation de l’eau dans la couche superficielle de la peau.

Pour renforcer l’effet des facteurs naturels d’hydratation, plusieurs produits de soin à l’action hydratante peuvent être utilisés. Le produits contenant les ingrédients suivants sont particulièrement indiqués :

  • acide hyaluronique ;
  • pentylene glycol ;
  • glycérine ;
  • aloe vera ;
  • huile d’argan.

Cependant, l’action hydratante ne suffit pas à prévenir le dessèchement cutané. De plus, la peau possède une fonction barrière naturelle qui, d’une part, empêche la pénétration d’agents pathogènes, de substances nocives ou de toxines dans la peau et, d’autre part, prévient la déshydratation. Pour renforcer cette barrière, les lipides comme les céramides sont parfaitement adaptés 

Les produits contenant des huiles minérales ou du silicone doivent être évités autant que possible, car ils recouvrent la peau d’un film protecteur imperméable et perturbent le mécanisme naturel de protection.

Nota Bene : les gommages trop fréquents et l’utilisation répétée de produits de soins contenant de l’éthanol peuvent irriter et dessécher inutilement la peau. L’eau trop chaude ou trop froide irrite aussi les cellules cutanées ; l’eau tiède est donc mieux adaptée au lavage du visage.

 

Favoriser le maintien d’une peau ferme et élastique

Le relâchement de la peau avec l’âge entraîne l’apparition de rides. Pour contrer ce phénomène, de nombreux produits anti-âge recourent à des ingrédients qui favorisent le renouvellement naturel de la peau. Que ce soit sous forme de gélules à avaler, de crèmes ou de masques, de nombreux cosmétiques contiennent des ingrédients qui contribuent à maintenir l’interaction des fibres d’élastine et de collagène malgré le vieillissement :

  • vitamine A et trétinoïne (forme acide de la vitamine A) ;
  • acide alpha-lipoïque ;
  • acide hyaluronique ;
  • collagène ;
  • rétinol ;
  • acide laurique ;
  • huile de ricin.

Le renouvellement cutané implique également des protéines de l’organisme, appelées facteurs de croissance épidermiques (EGF en anglais : Epidermal Growth Factor), qui transmettent les informations d’une cellule à l’autre. Certains sérums cherchent à exploiter ce phénomène en influençant le processus de renouvellement cellulaire à travers les EGF de manière à stimuler la production de fibres de collagène et d’élastine.

Enfin, certains fabricants promettent de réduire la formation des rides en détendant la peau du visage pour un effet lissant. Ainsi l’acétyl hexapeptide synthétique (argireline) inhibe la contraction des muscles. Appliquée sur le visage, elle permet de faire disparaître les petites rides ou de diminuer leur profondeur.

Il est donc possible d’agir sur la formation des rides grâce à des cosmétiques qui contribuent à stimuler et maintenir les fonctions cutanées. De plus, les produits de protection solaire et de maquillage sont de bons moyens de protéger la peau des influences extérieures.

 

Des soins cutanés qui ne se limitent pas aux cosmétiques

Les soins esthétiques ne suffisent pas à soigner et à protéger la peau de manière optimale.

  • Adoptez une alimentation équilibrée. Mangez davantage de fruits et légumes frais et réduisez votre consommation de graisses animales et d’aliments à teneur élevée en sucres.
  • Renoncez à la nicotine et à la consommation excessive d’alcool.
  • Le sport et les activités physiques permettent de garder un corps jeune et tonique. Faire de l’exercice régulièrement permet de ralentir le vieillissement de la peau et de garder une peau en bonne santé.
  • Évitez le stress dans la mesure du possible, car il a un effet négatif sur la plupart des organes, et peut également accélérer le processus de vieillissement cutané. Vous pouvez lutter contre le stress en accordant régulièrement des moments de relaxation à votre peau.
  • Utilisez des lunettes de soleil pour protéger vos yeux. Celles-ci protègent la peau autour des yeux en bloquant les rayons UV, mais pas uniquement. Cela vous permet également d’éviter de plisser les yeux et de froncer les sourcils constamment, prévenant ainsi la formation des rides.
  • La vitamine C est déterminante pour la production du collagène et le maintien du niveau d’hydratation de la peau. Un manque de vitamine C peut ainsi favoriser le dessèchement et le relâchement de la peau et ainsi faciliter la formation des rides. La vitamine C se retrouve principalement dans les fruits et légumes crus et leurs jus.
  • La vitamine A et sa provitamine bêta-carotène contribuent au renouvellement cellulaire de la peau. Elles protègent également contre les rayons UV et gardent la peau hydratée et souple. La vitamine A se trouve principalement dans le foie, les produits laitiers et les œufs, le bêta-carotène dans les carottes, les épinards, le brocoli et le chou vert.
  • La biotine et les autres vitamines B jouent également un rôle important dans la formation de nouvelles cellules cutanées. Elles sont indispensables à de nombreux processus métaboliques de l’organisme. Un manque de vitamines B peut entraîner une peau sèche, pâle et rugueuse. Les différentes vitamines B nous sont apportées par le poisson, le foie, les produits laitiers, les légumes-feuilles et les salades, les champignons, les œufs, les noix et les céréales.
  • La vitamine E stimule la production de collagène et a donc un effet positif sur la fermeté de la peau. De plus, grâce à son action antioxydante, elle protège le tissu conjonctif contre les radicaux libres et peut ainsi ralentir le processus de vieillissement. Une carence en vitamine E peut favoriser le développement de taches brunes. La vitamine E se retrouve dans les huiles végétales, les noix et les céréales.
  • La coenzyme Q10 n’est pas une vitamine, car le corps peut la produire lui-même, contrairement aux vitamines. Cependant, son rôle et son importance pour les cellules la rapprochent des vitamines. La Q10 participe à la production d’énergie dans les cellules et préserve leur jeunesse. Elle protège également la peau des toxines par son effet antioxydant. La Q10 se retrouve dans le poisson, la viande, les œufs, les légumineuses, les épinards et les noix.

Les vitamines ont un effet positif sur le processus de vieillissement de la peau.

 

La meilleure façon de prévenir une carence en vitamines est de manger sain et équilibré. Pour ce faire, il est conseillé de consommer des produits naturels.

En cas de soupçon d’insuffisance vitaminique, un examen médical permettra de clarifier la situation. Le recours à des suppléments nutritionnels peut s’avérer judicieux si un changement de régime alimentaire ne suffit pas.

10 conseils pour une peau plus fraîche naturellement

  • Les masques pour le visage à base de concombre, de yaourt ou d’avocat apportent à la peau d’importants nutriments et de l’hydratation.
  • Les masques à base de choucroute, de miel ou de citrouille ont une action nettoyante, antioxydante, antibactérienne, hydratante et stimulante pour la circulation.
  • Le fenugrec est un remède à l’efficacité éprouvée contre la formation des rides. Ses feuilles et ses graines peuvent être transformées en masques ou en teintures. Il est également disponible sous forme d’huile.
  • Le calendula a un effet bénéfique sur le renouvellement cellulaire de la peau ainsi que sur l’hydratation et la stimulation de la circulation sanguine.
  • En raison de sa polyvalence et de sa bonne tolérance, l’Aloe Vera est un remède populaire pour d’innombrables problèmes de peau. L’Aloe Vera soulage les irritations, les inflammations, les plaies ou les brûlures et a un effet positif sur la régénération de la peau.
  • L’huile de noix de coco a un effet hydratant et relipidant et convient donc parfaitement au traitement des peaux sèches. Elle contient également des substances antioxydantes et protège la peau des influences néfastes de l’environnement.
  • Les massages du visage ont un effet relaxant et favorisent la circulation sanguine. L’huile d’argan ou l’huile de figue de barbarie peuvent soutenir cet effet par des effets anti-âge supplémentaires.
  • Les bains de vapeur contribuent à détendre la peau. Vous pouvez y ajouter de la ille naturelle ou de la lavande.
  • Une hydratation suffisante est importante pour préserver l’hydratation de la peau. Déshydratée, la peau se relâche et devient rêche.
  • Un sommeil suffisant et peu de stress permettent à la peau de rester jeune plus longtemps. Votre peau se détend et se régénère pendant le sommeil. Le stress, d’autre part, fragilise la peau et favorise le processus de vieillissement.