Des vitamines durant la grossesse : pour quoi faire ?

Vous avez dit test de grossesse positif ? Alors préparez-vous, car votre vie va changer ! Malgré toutes les pensées positives qu’une grossesse implique, quelques doutes et incertitudes peuvent également apparaître, car on veut tout bien faire dès le début. Beaucoup de femmes se demandent surtout si leur fœtus ne manque pas de vitamines et nutriments.

Il est primordial que la future maman suive une alimentation saine, équilibrée et variée tout au long de la grossesse (et de l’allaitement, le cas échéant). En d’autres termes : manger beaucoup de légumes, de fruits, de temps à autre de la viande et du poisson, des produits céréaliers complets et diminuer le sucre, les graisses et les produits laitiers. Toutefois, même en surveillant son alimentation, des carences peuvent apparaître. Dans ce cas, des vitamines spéciales pour la grossesse peuvent s’avérer utiles. Elles prennent généralement la forme de compléments alimentaires spécialement conçus pour couvrir les besoins lors de la grossesse, notamment ceux en vitamines, nutriments et minéraux qui augmentent à cette période.

 

Quelle est l’utilité des vitamines pendant la grossesse ?

Bien souvent, prendre des vitamines pendant la grossesse s’avère intéressant pour garantir un développement sain de l’enfant.

  • Des plats « tout préparés » sont souvent la solution au stress quotidien.
  • Le fœtus peut souffrir de carences en vitamines et nutriments en cas de nausées et vomissements extrêmes.
  • L’alimentation ne permet pas toujours de combler les besoins spéciaux liés à la grossesse comme c’est le cas, par exemple, de l’apport supplémentaire en fer et en acide folique qui est deux fois plus important que de coutume.
  • Les femmes qui suivent un régime végétarien ou végan sont particulièrement sujettes aux carences en fer.

 

Quelles vitamines prendre lors d’une grossesse ?

Demandez toujours conseil à un gynécologue avant de prendre des vitamines. Des tests sanguins réguliers permettent de dépister les carences et, le cas échéant, d’en déterminer la nature. La prise de vitamines lors d’une grossesse en l’absence de carence peut se répercuter de manière négative sur l’enfant.

 

L’acide folique

Cette vitamine est essentielle au début de la grossesse. C’est pourquoi les médecins la conseillent à la majorité des femmes enceintes, par précaution. Le mieux est de commencer à en prendre lorsque vous essayez d’avoir des enfants, car cette vitamine prévient les malformations du bébé et contribue à son bon développement physique et mental.

Des légumes comme la tomate et les légumes à feuilles, mais aussi le riz, les fruits, les fèves de soja, la levure et les produits à base de blé complet assurent un apport plus important en acide folique. Ces aliments seront généralement accompagnés de 0,4 mg d’acide folique par jour, sur prescription du médecin.

 

Le fer

Une carence en fer lors de la grossesse peut provoquer une fatigue extrême et un épuisement. Parlez-en à votre gynécologue si le cas se présente. Une carence en fer peut également entraîner une anémie de grossesse et, par conséquent, un apport insuffisant en oxygène aux cellules et aux organes, nuisant aussi bien au bébé qu’à la maman.

La viande est la source principale de fer, mais on peut également en retrouver dans les légumineuses (millet, lentille, fève de soja, riz) et les légumes à feuilles.

Une prescription de compléments en fer par votre gynécologue dès le début de la grossesse peut s’avérer utile si vous suivez un régime végétarien ou végan ou si vous souffrez d’anémie.

 

Le calcium

Le calcium est très important pour le développement du bébé, car il assure des dents et des os solides, un cœur sain et une bonne connexion entre les nerfs et les muscles. On le retrouve dans le yaourt, le lait, le fromage et les sardines. Une carence en calcium nuit davantage à votre santé qu’à celle de votre enfant. En effet, quand le bébé manque de calcium, il va puiser la quantité nécessaire dans vos propres os, ce qui peut engendrer des problèmes de santé par la suite. Parlez-en à votre médecin pour éviter ce cas de figure.

 

L’iode

Il s’agit d’un minéral vital dont votre bébé a besoin pour développer sa glande thyroïde et son cerveau. Pour assurer un apport suffisant, mangez du poisson une à deux fois par semaine et consommez du sel iodé, du lait et des produits laitiers. Néanmoins, comme beaucoup de femmes souffrent d’une carence en iode, on conseillera souvent de prendre entre 100 et 150 microgrammes supplémentaires. Consultez votre médecin si vous souffrez d'une maladie de la glande thyroïde.

 

Le magnésium

Une carence en magnésium en fin de grossesse s’accompagne généralement de crampes aux mollets. Dans ce cas, on le prescrira en complément. Toutefois, pour éviter que cela n’arrive, il est important de consommer les aliments suivants : graines de courge et de tournesol, pain complet, bananes ou brocolis. Les bienfaits du magnésium sont nombreux : il dilate les vaisseaux sanguins, favorise la croissance des dents et des os, détend les muscles et améliore l’apport en oxygène vers les cellules. Sa prise en abondance permet de détendre les muscles de l’utérus et prévient ainsi les contractions précoces.

 

Le phosphore

Ce sel minéral favorise une bonne dentition, mais est aussi essentiel pour la formation des os dont il assure la stabilité, conjointement avec le calcium. Pendant la grossesse, les besoins en phosphore sont 10 % plus élevés qu'en temps normal. Manger des aliments riches en phosphore ou prendre des compléments permet d’éviter une carence. On retrouve ce sel minéral principalement dans les produits laitiers, la farine de blé et les noix.

 

La vitamine D

La vitamine D contribue au bon développement de l’enfant de différentes manières : elle renforce le système immunitaire, soutient le développement du squelette et assure le développement du système nerveux et du placenta. Pour garantir un apport suffisant en vitamine D :

  • Faites du sport à l’air libre et ne lésinez pas sur les bains de soleil.
  • Consommez des aliments sains (poisson, avocats, œufs…).
  • Prenez des compléments spéciaux à base de vitamine D.

Si vous êtes enceinte en hiver, que vous souffrez de surpoids ou de diabète ou que vous avez fumé lors de votre grossesse, des compléments en vitamines D peuvent alors s’avérer utiles. N’hésitez pas à consulter votre médecin à ce sujet.

 

La vitamine C

 Le besoin en vitamine C augmente également lors de la grossesse. On la retrouve principalement dans les fruits frais comme les citrons, les oranges, les kiwis, mais aussi dans les brocolis, les épinards et les tomates. Cette vitamine contribue au développement du cerveau et du système immunitaire et stimule aussi le métabolisme énergétique. En cas de carence, que l’on remarque à la fatigue ou aux gencives qui saignent, on vous recommandera probablement de prendre des compléments alimentaires et de suivre un régime sain.

 

La vitamine B

La vitamine B, selon son type, remplit différentes fonctions pendant la grossesse :

  • La thiamine (vitamine B1) est particulièrement importante pour le métabolisme, le coeur, les reins et le système nerveux. On la retrouve de plus en plus dans les produits céréaliers complets, les pommes de terre et les noix, mais également dans le riz, la viande de porc et le poisson.
  • La riboflavine (vitamine B2) sert à la formation en suffisance des cellules sanguines et au développement du système nerveux chez la femme enceinte. Elle garantit aussi une peau, des cheveux et des ongles sains. Lors de la grossesse, manger des produits laitiers, des oeufs, des produits céréaliers ou des légumes à feuilles vertes par exemple, permet de couvrir les besoins en riboflavine.
  • La niacine (vitamine B3) favorise le bon développement des fonctions cérébrales et la formation du système nerveux. On la retrouve dans la viande, le poisson, les oeufs et les produits céréaliers.
  • La pyridoxine (vitamine B6) agit au niveau du système immunitaire, de la division cellulaire, des muscles et du coeur. Des produits comme les bananes, les carottes, les légumes verts et la viande en regorgent. 
  • La cyanocobalamine (vitamine B12) est essentielle pour le développement du cerveau, l’hématopoïèse (formation du sang) et le système nerveux. Les produits d’origine animale comme le poisson, la viande et les oeufs en sont riches.