Qu’est-ce que le curcuma ?

Après les graines de chia, l’açai et les baies de goji, la liste des super-aliments en vogue s’est allongée d’un nouveau nom : le curcuma. Depuis que les vertus curatives du breuvage à la mode appelé « curcuma latte » ou « lait d’or » sont connues, tout le monde n’a que le célèbre rhizome à la bouche. Mais le « lait d’or » n’est pas la seule manière de consommer cette épice bonne pour la santé. De nombreuses autres recettes ont fait leur apparition pour accommoder cette plante à qui on ne cesse d’attribuer de nouvelles indications thérapeutiques.

Si la popularité de cette herbe zingibéracée est assez récente en Belgique, le curcuma est très prisé depuis des millénaires dans la médecine ayurvédique en Inde, où elle n’est pas seulement utilisée comme épice pour relever les plats ou comme ingrédient du curry.

Extérieurement, le safran des Indes ressemble au gingembre. Mais sous sa peau se cache une chair d’un jaune intense, qu’il doit à la curcumine. C’est pourquoi cette plante n’est pas seulement utilisée comme épice mais aussi comme colorant. Le curcuma est originaire d'Asie du Sud-Est et des documents attestent qu’il était déjà consommé au VIIe siècle. Dans certaines cultures, le curcuma était même élevé au rang de plante sacrée.

 

Quels sont les effets du curcuma ?

Les adeptes du curcuma en sont convaincus : le curcuma est bénéfique pour la santé et représente une alternative aux médicaments chimiques. Il pourrait non seulement soulager de nombreux maux mais également les prévenir, ce qui lui a valu une réputation d’aliment miracle. Tout cela est dû à la présence de curcumine, qui ne se contente pas de donner sa couleur et sa saveur à la racine, mais est aussi à l’origine de ses propriétés curatives. Outre son action anti-inflammatoire et analgésique, cette plante serait efficace pour soigner les maux suivants :

  • troubles digestifs ;
  • surpoids ;
  • problèmes de cheveux, d’ongles et de dents ;
  • Alzheimer ;
  • cancer ;
  • maladies cardiaques ;
  • sclérose en plaques ;
  • diabète ;
  • taux de cholestérol élevé ;
  • arthrose ;
  • rhumatismes ;
  • glycémie élevée ;
  • dépression ;
  • affections cutanées.

Cependant, malgré cette euphorie, un peu de prudence est de mise. S’il y a bien quelques études scientifiques qui confirment les propriétés bénéfiques du curcuma, leurs allégations se basent uniquement sur des expériences menées en laboratoire et sur des animaux. Elles ne sont donc pas automatiquement probantes ni transférables à l’organisme humain.

Jusqu’à présent, c’est dans le domaine des ballonnements et des troubles digestifs en général que le curcuma a montré le plus d’efficacité. D’autres effets curatifs lui sont attribués, mais ceux-ci ne sont pas prouvés scientifiquement. Par conséquent, vous devez garder à l’esprit que le curcuma ne remplace pas une visite chez le médecin.

On prête aussi des vertus thérapeutiques au cumin ou à la cardamome – également connus dans la cuisine indienne. Ainsi la cardamome est surtout utilisée en cas de problèmes digestifs. Le cumin serait aussi bénéfique pour la digestion et contribuerait à l’élimination des graisses.

 

Comment faut-il consommer le curcuma ?

Le curcuma peut être pris sous forme de capsules, de comprimés, de poudre ou de rhizome frais. Il est recommandé de ne pas dépasser la dose recommandée d’extrait de curcuma. Il est conseillé de ne pas excéder un seuil de trois grammes par jour de poudre de curcuma séché ou de racine de curcuma fraîche. Cela correspond à environ une à deux cuillères à café. Répartissez la consommation sur la journée pour un résultat optimal.

Il vaut mieux combiner le curcuma avec du poivre noir. En effet, le poivre noir contient de la pipérine, qui favorise l’absorption et la digestion du curcuma par l’organisme. La plupart des pilules et comprimés contiennent déjà une certaine quantité de poivre noir.

 

Quels points doivent retenir mon attention ?

Même si le curcuma est un produit végétal et donc facilement digestible, des effets secondaires peuvent survenir dans certains cas. Cependant, ceux-ci apparaissent rarement si le dosage est respecté.

Les effets secondaires suivants peuvent survenir :

  • diarrhée ;
  • vomissements ;
  • nausée ;
  • brûlures d'estomac ;
  • troubles gastro-intestinaux.

Si vous consommez des quantités élevées de curcuma, sous forme de comprimés ou de pilules, nous vous recommandons de consulter votre médecin ou pharmacien. Il est également recommandé de consulter un médecin au préalable si l’on souffre d’une maladie des voies biliaires, de troubles de la coagulation ou que l’on prend d’autres médicaments. Les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants de moins de douze ans ne doivent en aucun cas consommer de curcuma.

 

Recettes possibles

Le rhizome a un goût très épicé et quelque peu amer. C’est pourquoi il est souvent associé à d’autres ingrédients.

Il existe de nombreuses manières de consommer le curcuma : comme boisson ou comme épice. Mais il est également très prisé comme ingrédient dans différents produits de beauté.

Voici quelques suggestions sur la manière dont vous pouvez utiliser le curcuma chez vous :

 

Lait d’or ou curcuma latte

Ingrédients :

  • 1 c. à soupe de curcuma en poudre ou 3 cm de racine de curcuma
  • 120 ml d'eau
  • un morceau de gingembre d'environ 1 cm de large
  • 1 pincée de muscade moulue
  • poivre noir
  • 1 pincée de cannelle
  • 1 c. à café d'huile de noix de coco
  • 350 ml de lait végétal (lait d'amande par exemple)
  • au besoin : 1 c. à café de miel (au choix ou sirop d'érable ou sirop d'agave)

 

Préparation :

  • Mélanger la poudre de curcuma avec de l'eau dans une casserole et porter à ébullition. Si vous utilisez une racine fraîche, celle-ci doit être pelée, puis râpée.
  • Ajouter le gingembre râpé, la muscade et le poivre noir.
  • Laisser mijoter à feu doux jusqu'à ce qu'une sorte de pâte se forme.
  • Chauffer le lait et l'ajouter à la pâte.
  • Ajouter du miel ou un équivalent et laisser mijoter avec de la cannelle et de l'huile de noix de coco pendant encore deux minutes.


Boisson rafraîchissante curcuma-citron

Ingrédients :

  • 500 ml d'eau
  • une demi-racine de curcuma
  • un demi-citron

 

Préparation :

  • Peler le curcuma et le couper en petits morceaux ou le râper.
  • Couper le citron en tranches d'environ 0,5 cm d'épaisseur.
  • Mettre le curcuma et le citron dans un récipient et verser de l'eau (froide).
  • Ajouter des glaçons si nécessaire.
  • Laisser reposer l'eau pendant environ 20 minutes, le temps qu'elle s'imprègne du goût du curcuma et du citron.

 

thé au curcuma et au gingembre

Ingrédients :

  • 1 litre d'eau
  • 1 c. à café de curcuma en poudre ou 1 cm de racine fraîche
  • racine de gingembre de 1 cm de large
  • Le jus d'un demi-citron
  • 1 cuillère à soupe de miel (sirop d'érable ou sirop d'agave au choix)

 

Préparation :

  • Placer la poudre de curcuma et le gingembre pelé et râpé avec l'eau dans une casserole et porter à ébullition. Si vous choisissez une racine de curcuma fraîche, pelez-la et râpez-la comme le gingembre.
  • Parfumer le thé ainsi obtenu avec du citron et sucrer avec du miel si nécessaire.

 

Masque au curcuma

Ingrédients :

  • 1 c. à café de curcuma en poudre
  • 1 c. à café de miel
  • 1 c. à café de fromage blanc
  • 1 c. à café de lait ou de yaourt nature
  • au besoin : 1 c. à soupe de sucre ou de flocons d'avoine pour un effet peeling

 

Application :

  • Mélanger les ingrédients et appliquer sur le visage.
  • Rincer abondamment à l'eau tiède au bout d'une dizaine de minutes.

 

Masque capillaire au curcuma en cas de pellicules

Ingrédients :

  • 1 c. à soupe de curcuma en poudre
  • 50 ml d'huile naturelle (p. ex. huile de coco, d'olive ou de jojoba)

 

Application :

  • Mélanger les ingrédients et masser le cuir chevelu avant le lavage des cheveux.
  • Laisser poser le masque pendant environ 15 minutes, puis rincer abondamment.